Carte exclusive des sites pollués et des points chauds de la métropole montpelliéraine

Devant la décharge de Castries par Xavier Malafosse

Déchetteries, casse automobile, stations-services et pressings, la métropole de Montpellier compte 88 installations à risques placés sous surveillance et plusieurs sites dont les sols sont pollués ou potentiellement pollués.
 
Comme Lyon, Lille ou Toulouse, Montpellier a hérité d’un chapelet de friches industrielles. En quelques années, l’accès à l’information s’est nettement amélioré grâce à des bases de données publiques. Il est pourtant difficile de s’y retrouver, car ces bases ne se recoupant pas toujours, elles offrent une vision kaléidoscopique des zones polluées et des points chauds.
L’inventaire complet des sites industriels montpelliérains donne le tournis.

Il vous reste 80% de cet article à découvrir !
Si vous êtes déjà abonnés, connectez-vous.

Pourquoi s'abonner au d’Oc ?

  • S’informer par un média complètement indépendant dont le financement repose sur ses lecteurs.
  • Découvrir des enquêtes de fonds et des révélations qui concernent des enjeux démocratiques au niveau local.
  • Consolider l’émergence d’un journalisme qui défend un autre regard sur l’actualité de Montpellier et sa région.