"Gilets Jaunes" : La gauche radicale s'implique

12 janvier 2019, Rue de la Loge à Montpellier. Par Xavier Malafosse.
#Photodoc. Comme chaque premier jour du mois, découvrez une illustration qui immortalise un moment de la vie montpelliéraine et de sa région.
Depuis le début de l’année, dans la capitale héraultaise, la gauche radicale s’engage pleinement dans le mouvement des « gilets jaunes » alors qu’elle restait jusqu’à présent en retrait. Certains samedi, on a pu apercevoir en tête de cortège des blacks-blocs. Selon le préfet de l’Hérault, Pierre Pouëssel, les casseurs seraient « bien identifiés » et feraient partie d’une « mouvance anarchiste de la ville revendiquant une affiliation au parti communiste maoïste.» Ce ne sont pourtant pas ces profils qui sont jugés en comparution immédiate après les manifestations…
 
Lire aussi nos longs formats :
Violences policières : Montpellier en première ligne
« Gilets jaunes » : La gauche entre l’embarras et l’empathie
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *